Loading...

Chaque année, après les dernières gelées hivernales et le retour de températures nocturnes plus clémentes, les batraciens sont des milliers à traverser les routes en quête d’une mare où se reproduire. Attentifs aux premiers signes de migration, les volontaires de l’association Natagora et du Plan Communal du Développement de la Nature se tiennent prêts à intervenir sur la route de « La Haze», entre la rue de Lincé et la rue des Vieux Moulins. Cette année encore, ils mettent tout en place pour aider les populations de batraciens à effectuer leurs périlleuses traversées.

Nous avons besoin de vous !

Pour rejoindre l’équipe de sauvetage, même pour une seule soirée, il vous suffit de contacter un des coordinateurs de l’opération piet_jaspers@yahoo.fr  du PCDN ou de vous inscrire directement sur doodle.

Si vous en disposez, emportez une lampe de poche, un seau, des vêtements chauds et imperméables, et un dossard réfléchissant.

Sur la route, les batraciens ne font pas le poids face aux automobilistes. Aspirés sous les véhicules circulant au-delà d’une vitesse de 30 km/h, ils risquent d’être écrasés ou de périr par effet d’aspiration, projetés contre les parois. Nous invitons donc les conducteurs à éviter les axes traversés par les batraciens durant la période de reproduction ou à limiter leur vitesse (des panneaux seront placés). Ce faisant, ils préserveront non seulement les batraciens mais aussi la sécurité des volontaires qui leur viennent en aide.