retour en homepage imprimer envoyer

Le folklore Tilffois - Les prémices - le grand feu

Informations spécifiques

:

Les prémices - le grand feu

En fait les festivités carnavalesques débutent le dimanche qui suit le Mardi- Gras, soit trois semaines avant le Laetare.
Ce dimanche voit l'Intronisation du Prince qui, pendant la période annuelle du Carnaval, va régner sur la cité.
Une cérémonie spéciale, très animée, se déroule à la Maison communale.
Au cours de celle-ci, le Prince reçoit symboliquement des mains du Bourgmestre la clé de la cité; le Prince sortant transmet aussi à son successeur le sceptre, signe de royauté.
C'est à ce moment que le Prince adresse des paroles à ses s~jets et fait part de son décret carnavalesque.
Ensuite, précédé des groupes folkloriques locaux, le Prince, accompagné de ses Pages, se promène dans les rues de son domaine, accueilli par des acclamations de bienvenue.
A noter que la cérémonie d'intronisation a pris naissance en 1956, année où pour la première fois nous voyons un Prince vivant présider le Carnaval tilffois.
Auparavant, en effet, un mannequin habillé en Prince, hissé sur un char, apparaissait seulement au Laetare; il disparaissait (dans les flammes) le même four.
La journée d'intronisation se termine par un «Grand Feu ».
Echafauder le bûcher et amener les matériaux nécessaires sont des travaux assurés par le Comité organisateur.
La mise à feu est aussi confiée à un délégué du dit Comité.
Et, alors que les premières flammes apparaissent, les membres des groupes folkloriques entreprennent, autour du bûcher, des sarabandes effrénées dans lesquelles ils entraînent les spectateurs.
Le Grand Feu de Tilff s'apparente-t-il aux «Grands Feux» traditionnels du folklore wallon ou a-t-il son caractère particulier?

Il est seulement voisin des autres feux par la date de l'allumage, soit le dimanche de la Quadragésime (le sixième avant Pâques), et encore par l'allégresse des rondes.
Par contre on n'y retrouve pas certaines caractéristiques principales; il n'y a pas de participation effective lors de l'élaboration du bûcher, ni de collecte de combustible, ni de cérémonial particulier.
On ne peut non plus affirmer qu'il y est rencontré soit un rôle matrimonial ou fertilisation, soit un côté purificateur ou prophylactique.
A Tilff, le Grand Feu est une extériorisation de la joie de vivre ou de revivre, une manière de saluer le renouveau de la nature après une longue période d'engourdissement.
La coutume est certes récente mais elle na pas sombré, à l'instar d'autres feux, dans le spectaculaire.
Et si les visiteurs y sont invités et bien accueillis, c'est avant tout les groupes locaux et les jeunes qui en sont les éléments principaux.
Le Grand Feu tilffois est resté simple et c'est peut être cette simplicité ou son manque d'originalité qui le rend sympathique.

Autres pages Web en relation directe avec celle-ci

 Suggestion/commentaire sur le site

Haut de page
| Design & intégration : Microcosm.be | Dévelopement : Medialabs |

Commune d'Esneux | Place Jean d'Ardenne, 1 - 4130 ESNEUX | 04.380.93.20 | info@esneux.be

Antenne administrative Tilff | Place du Souvenir, 1 - 4130 TILFF | 04.380.93.67

Atelier communal | Route de Poulseur - 4130 ESNEUX | 04.380.94.50

Escale | Avenue de la Station, 80 - 4130 ESNEUX | 04.380.93.10