retour en homepage imprimer envoyer

Groupes folkloriques - Les Joyeux Revenants

Informations spécifiques

Sélectionnez une information pour faire apparaître le texte correspondant

La légende du groupe


A Tilves (Tilff), la tour dite «des Prez » se dressait fièrement à l'Ouest du lieu-dit « pré dès vês «  (entre l'Avenue Wauters et la rue Fréson - partie supérieure).
A une époque, non définie d'une manière précise, la tour était occupée par un certain Thierry et son épouse Geneviève.
Ceux-ci, après quelques années de mariage, désespéraient de fêter un jour la naissance d'un enfant. sGeneviève en était spécialement affectée.
Or, à la suite d'un décès et d'un accident, Christine, la fille d'un cousin, devint orpheline de mère et de père.
Les châtelains «des Prez » recueillirent la jeune fille; ils l'aimèrent et veillèrent sur elle comme si Christine était leur enfant.
Et puis, un jour, alors que tout espoir avait été abandonné, les châtelains eurent un fils qu'ils prénommèrent Hugues.
Christine, au début, accueillit l'arrivée de Hugues avec joie; elle fut pour lui une seconde Maman.
Petit à petit cependant son attitude changea et elle devint mélancolique. Jalouse de Hugues, héritier mâle, elle avait l'impression d'être délaissée. Cette jalousie grandit encore le jour où elle apprit qu'elle était seulement la
fille adoptive des châtelains.
Elle se considérait comme une intruse que l'on tolérait.
Et, chaque fois, où elle se trouvait avec Hugues, elle entendait une voix intérieure murmurer: «un accident est vite arrivé, et ce n'est pas ton frère". Toutefois rien ne se produisait et la vie continuait monotone.
Mais un jour d'arrière saison, Hugues et Catherine sortirent s'ébattre dans le parc.
A la tombée de la nuit, ils regagnèrent le château empruntant le chemin longeant l'étang.
Hugues jouait avec un caillou de forme spéciale qu'il venait de découvrir. Christine le fixait, subjuguée par une force intérieure et étrangère; elle ne put résister et cria à Hugues de s'approcher de l'étang pour regarder un fait imaginaire; en même temps elle prit son élan...
Mais Hugues avait laissé rouler le caillou et se déplaçait pour le reprendre. Christine ne put s'arrêter et disparut dans l'étang.
A l'appel de Hugues, des secours s'organisèrent mais c'est un corps inerte qui fut retiré de l'eau; on dit qu'à ce moment un long ricanement se fit entendre.
On dit aussi que le soir de l'inhumation de Christine une forme blanche fut aperçue flottant sur l'étang, puis accrochée à une des fenêtres du château.
Cette forme blanche, selon la tradition, se serait manifestée chaque année à la date anniversaire de la mort de Christine, et ce jusque la démolition du château?

Autres pages Web en relation directe avec celle-ci

 Suggestion/commentaire sur le site

Haut de page
| Design & intégration : Microcosm.be | Dévelopement : Medialabs |

Commune d'Esneux | Place Jean d'Ardenne, 1 - 4130 ESNEUX | 04.380.93.20 | info@esneux.be

Antenne administrative Tilff | Place du Souvenir, 1 - 4130 TILFF | 04.380.93.67

Atelier communal | Route de Poulseur - 4130 ESNEUX | 04.380.94.50

Escale | Avenue de la Station, 80 - 4130 ESNEUX | 04.380.93.10