retour en homepage imprimer envoyer

Groupes folkloriques - Les Porais Tilffois

Informations spécifiques

Sélectionnez une information pour faire apparaître le texte correspondant

La légende du groupe


Depuis le XIIeme siècle, le village de Tilff, qui appartenait au Chapitre de la Cathédrale Saint-Lambert de Liège, payait une dîme en général égale au dixième des récoltes.
En 1586, la moisson étant insuffisante, il fut admis qu'une partie de la dîme serait acquittée au moyen de produits maraîchers.
Cette mesure exceptionnelle fut" depuis lors, tolérée de nombreuses années.
L'Histoire n'en dit pas plus; la tradition se veut plus précise.
Il est rapporté que la culture dominante de l'époque était celle des poireaux et que ce légume servit à acquitter la dîme.
Or, en 1586, vivait à Tilff, un jardinier nommé Joseph le Repiqueur (en wallon = Djôsef Ii R'pikeû).
Grâce à sa science et à son esprit inventif, il avait fabriqué un engrais très efficace pour cultiver le poireau.
Le secret de la composition était jalousement gardé et seuls les maraîchers de Tilff bénéficiaient de l'engrais miracle.
Les récoltes étaient abondantes et les poireaux, vu leurs dimensions, étaient appelés les «Gigantesques de Tilves ".
Le poids obtenu était quatre fois celui d'une récolte normale.
Devant cette situation les villageois estimaient que le nombre de poireaux à livrer devait être moindre que celui fixé.

Ils demandèrent au responsable de la dîme, l'Echevin et meunier Collar, dit « le Moulnier », d'intervenir auprès du Chapitre de la Cathédrale afin d'obtenir une réduction de la quantité de légumes à livrer.
La réponse négative du Chapitre irrita les maraîchers; et ceux-ci, répondant à l'appel de Joseph le Repiqueur, tinrent conseil et décidèrent de faire justice eux-mêmes.
Et ainsi les villageois, pendant la nuit précédant le jour de la livraison, firent mystérieusement disparaître la moitié des poireaux entreposés dans la cour du moulin banal.
Le lendemain, l'Echevin Collar constata la disparition et ne découvrit aucune trace d'effraction.
Il avisa le Chapitre, et un chanoitle-délégué vint à Tilff, pour éclaircir ce mysté- rieux évanouissement.
Le chanoine.. après enquête et ne trouvant pas de coupable, laissa l'affaire sans suite, estimant suffisante la quantité de poireaux restante.
Les poireaux s'étaient enfuis comme s'ils avaient des jambes.

Autres pages Web en relation directe avec celle-ci

 Suggestion/commentaire sur le site

Haut de page
| Design & intégration : Microcosm.be | Dévelopement : Medialabs |

Commune d'Esneux | Place Jean d'Ardenne, 1 - 4130 ESNEUX | 04.380.93.20 | info@esneux.be

Antenne administrative Tilff | Place du Souvenir, 1 - 4130 TILFF | 04.380.93.67

Atelier communal | Route de Poulseur - 4130 ESNEUX | 04.380.94.50

Escale | Avenue de la Station, 80 - 4130 ESNEUX | 04.380.93.10