retour en homepage imprimer envoyer

Groupes folkloriques - Les Porais Tilffois

Informations spécifiques

Sélectionnez une information pour faire apparaître le texte correspondant

Le groupe


Le «Porai» est vêtu d'une combinaison blanche garnie de grelots à hauteur de la ceinture.
Ce vêtement est surmonté d'une cagoule verte rappelant la queue du poireau.
Cette cagoule recouvre une armature en osier dressée sur la tête et qui fait du « Porai» un petit géant de plus ou moins 2,50 m.
Vers le bas e11e recouvre les épaules et le haut de la poitrine; dentelée, elle porte un grelot à chaque dent.
En haut, des découpures légèrement courbées imitent des feuilles; à chacune est attaché un grelot.
Enfin, du raphia, figurant la racine du poireau, cercle les jambes du mollet jusqu'au pied.
Le «Porai» est muni d'un fouet de raphia dont il fait un usage redoutable particulièrement pour la gent féminine.
Il s'en sert pour caresser, décoiffer, taquiner...
Depuis 1956, un jardinier de grande taille veille sur les carrés de poireaux.
 
Ce géant qui a reçu le nom de «Djôsef Ii R'pikeû" (Joseph le Repiqueur) pèse 45 kilos et mesure 4,50 m.; son armature est en tube de duralumin, les bras et le thorax sont en osier.


Il est vêtu d'un tablier bleu, d'un chapeau de paille à large bord, accoutrement traditionnel de nos jardiniers.
Il est encore armé d'un plantoir d'une dimension exceptionnelle pour cet ustensile.
Le groupe est complété par des musiciens appelés les «Jardiniers Mélomanes". Ils portent sarrau bleu, foulard et chapeau de paille.
Au Carnaval de Tilff, les «Porais» présentent plusieurs chars illustrant, avec malice, un sujet d'actualité.
Mais un char inamovible et inséparable des « Porais » défile chaque année; il est dénommé « Nosse Ramouyeû » (Notre Arrosoir). C'est un arrosoir géant qui dispense, à profusion, de nombreux kilos de confetti sur les spectateurs.
Signalons, lors des parades et après qu'un «Porai » délégué a lu une déclaration, sorte de carte d'identité du groupe, que les «Porais » exécutent une danse particulière.
Cette danse, en harmonie avec la légende rapportée ci-après, commence sur un rythme lourd et lent rappelant une marche funèbre, reflet de la déception des villageois de Tilff. Ceux-ci estimaient que le nombre de poireaux à livrer au Seigneur étaient trop grand.
Ensuite le rythme, encore lent, devient moins triste, un espoir est né, une solution malicieuse a été suggérée par le jardinier Joseph. Les «Porais » dansent lentement.
Enfin le rythme devient plus allègre, les «Porais » s'agitent, sautillent, puis exécutent une ronde endiablée autour de leur jardinier géant. C'est la joie du bon tour joué aux autorités et le triomphe de la justice distributive.

Autres pages Web en relation directe avec celle-ci

 Suggestion/commentaire sur le site

Haut de page
| Design & intégration : Microcosm.be | Dévelopement : Medialabs |

Commune d'Esneux | Place Jean d'Ardenne, 1 - 4130 ESNEUX | 04.380.93.20 | info@esneux.be

Antenne administrative Tilff | Place du Souvenir, 1 - 4130 TILFF | 04.380.93.67

Atelier communal | Route de Poulseur - 4130 ESNEUX | 04.380.94.50

Escale | Avenue de la Station, 80 - 4130 ESNEUX | 04.380.93.10